Auteurs
Titres
 
 
 
Trois collections, une revue...
« Retour

Amélie Bonnet Balazut

 
Auteurs

Amélie Bonnet Balazut est Docteure en Arts plastiques – sciences de l’art et chercheuse associée au Museum National d’Histoire Naturelle – UMR 7194 Histoire naturelle de l’homme préhistorique – équipe Nomade. Après sa thèse, Origine de l’art – art des origines, sa recherche s’est prolongée par la publication d’un livre, Portrait de l’homme en animal (PUP, 2014) et de plusieurs articles et actes de colloque ayant pour sujet la représentation de la duplicité homme/animal dans l’art – parmi lesquels on peut citer : L’animal, figure anamorphosique de l’homme (L’art pléistocène dans le monde, actes du congrès IFRAO  dir. J. Clottes, Bulletin de la Société Préhistorique Ariège Pyrénées, 2010-11) ; Survivance de l’auto-présentation des formes vivantes dans l’art paléolithique, (actes du colloque Le geste, entre émergence et apparence dir. M. Guérin, PUP, 2014) ; Paré du prestige de la bête. Les artistes chamanes du XXe siècle, (n° XXVII revue Figures de l’art, 2014) ; The animal mirror of humanity, (n° 22 Expression, Revue internationale sur les expressions intellectuelles et spirituelles de peuples sans écriture, 2018) ; Palaeolithic art, animal origins of history, (n° 30 Expression, 2020). Son rattachement au MNHN lui permet aujourd’hui d’approfondir cette recherche esthétique sur le rapport homme/animal, tel qu’il se manifeste dans les représentations et les comportements symboliques préhistoriques, mais également de l’enrichir d’un regard croisé avec l’anthropologie et l’archéozoologie qui, au travers des comportements de subsistance, permettent d’éclairer une autre relation au monde animal.
L’approche plus spécifique de ces questions, dans l’œuvre de Pascal Quignard, l’amène simultanément à faire entrer en résonnance sa pensée avec celle de l’écrivain sur le secret auquel ouvrent ces images paléolithiques. Cette recherche, qui a déjà donné lieu à une contribution au Dictionnaire sauvage Pascal Quignard, (Hermann, 2016), se poursuit par l’écriture d’un essai et par une communication au colloque Morphogénèse. Donner lieu au patrimoine originaire (autour d’A. Stern et Pascal Quignard) (septembre 2021).


Revues lies cet auteur :

n° 35-36 – 2021/2022. Dossier : André Leroi-Gourhan et l'esthétique. Art et anthropologie

Recherche par auteur
Q
U
X
Y
0-9
Rechercher une publication

Catalogue des ditions