Auteurs
Titres
 
 
 
Trois collections, une revue...
« Retour

n° 8 - 1992. Dossier : Wittgenstein et l’esthétique

 
Revues

Date de parution : 1992
Format : 21 x 29,7 cm.
Reliure : cousu fil de lin
Pages : 208
Illustrations : n./b.
Prix public : 25,78 €
ISBN : 978-2-930174-17-X


Ce dossier souligne la richesse et l’originalité des réflexions de Ludwig Wittgenstein amené à repenser les questions d’esthétique. Sa pensée consistant à débusquer les différences, il s’agit donc de dépasser la réduction de son esthétique au parallèle entre l’art et le fonctionnement du langage. Ses recherches ont éclairé d’un nouveau jour non seulement la musique ou l’architecture, mais aussi la peinture.

« À vrai dire le chemin suivi par Wittgenstein n'est jamais celui d'une analyse des œuvres sous l'angle de ce qui, en elles, nous “apprend à voir” (comme Rilke chez Rodin), c'est presque toujours celui d'une Logique du champ de vue, qu'il tâche de dégager pour elle-même des évidences ontiques (il dit “physiques”) mais dont il ne confronte pas les conséquences avec la manière des peintres (cette confrontation étant pour ainsi dire réservée aux analyses du « voir-comme », où elle demeure rare).  Il reste cependant que cette tentative sans cesse reprise de partage logique entre ce qu'il appelle lui-même (à l'époque des Remarques Philosophiques) phénoménologique et le physique (une phénoménologie sans sujet, ne l'oublions pas, et donc à cent lieues de Husserl, au point que l'absence d'appartenance égologique pour le champ visuel est même l'un des ressorts principaux de la puissance descriptive) est d'une importance fondamentale pour qui s'avise d'en appliquer les conséquences à la peinture. Elle fait apparaître en effet “à même le monde”, et comme autant de structures a priori de celui-ci, toutes les façons dont ce que je ne cesse de voir refuse cependant d'être redonné dans une image visible : “Non, on ne peut pas faire une image visible du champ visuel.”
Or cet axiome, qui semble rendre l'art de peindre impossible, est au contraire ce qui en exprime le mieux l'essence, et par-là nous prépare à en recevoir les leçons. »
Gérard Granel

Dossier : Wittgenstein et l'esthétique

Luc Richir: Liminaire. Wittgenstein's Lectures, Cambridge 1932-1935, extrait
Jean-Pierre Cometti : Le geste de l'architecte
Fernando Gil : Entre l'aspect et l'éternel, l'art
Gérard Granel : Le monde et son expression
Danielle Lories : Le concept “art” : Wittgenstein dans l'esthétique analytique
Plínio Walder Prado Jr. : De l'art de juger. Remarques sur le visage, l'aspect et le ton
Luc Richir : Weininger : étude de Sexe et Caractère
Elisabeth Rigal : De la recherche esthétique comme philosophie première
Joseph P. Saint-Fleur : Ludwig Wittgenstein : la transcendance de l'ostension
Chris Jennings : Travaux
Chakè Matossian : Pigment piquant : la couleur chez Marthe Wéry

Esthétique

Emmanuelle Baillon : Le géographe et l'astronome
Jean-Claude Bonne : Entre ambiguïté et ambivalence. Problématique de la sculpture romane
Christine Lombardi : Poèmes
Chakè Matossian : La force velue de la terre (autour de l'œuvre de Manzoni)
Maria Villela-Petit : Les peintres de La Poétique

Recherche par auteur
Q
U
X
Y
0-9
Rechercher une publication

Catalogue des éditions