Auteurs
Titres
 
 
 
Trois collections, une revue...
« retour

Bertrand Prévost

Marqueterie générale - Hubert Duprat

 
Collection Diptyque

Paru en : avril 2020
Format : 250 x 210 mm
Pages : 88 pages
ISBN : 978-2-930174-53-2


Auteur(s) : Bertrand Prévost

Hubert Duprat (1957-) est un artiste contemporain qui occupe une place très originale dans le panorama de la sculpture contemporaine et dont le travail croise pratiques artisanales et techniques décoratives. Son travail des années 1980 avec des larves de trichoptères se fabriquant un fourreau à partir de matières précieuses (or, turquoises…) lui a conféré une première notoriété. Au fil des années, l’oeuvre de Duprat s’est patiemment construite et déployée au point de constituer aujourd’hui une oeuvre plastique d’envergure.
Le présent ouvrage constitue l’un des rares essais descriptifs et théoriques qui met en perspective cette oeuvre à partir de la notion directrice de marqueterie et d’un dialogue fécond avec des problématiques qui traversent l’histoire de l’art. Le croisement du texte de Bertrand Prévost et des images de l’oeuvre de Duprat propose ainsi un regard singulier sur une oeuvre riche et complexe. Composé de deux parties, ponctuées d’une trentaine de reproductions couleurs (et d’un cahier supplémentaire à la fin), l’ouvrage tente d’oeuvrer avec ce qui s’invente dans le travail d’Hubert Duprat, au plus près des oeuvres, pour remonter jusqu’au problème qui les traverse et le faire proliférer.

Singulièrement, cette pensée suit deux directions fondamentales. L’une, qui interroge des techniques selon une polarité mosaïque-marqueterie, l’autre, qui considère des matières, principalement minérales. Ces deux directions ne cherchent pas à identifier des pratiques artisanales et des matières qui leur seraient adéquates mais bien davantage à saisir ce qui en elles se dépasse et les transfigure en puissances qui sont toujours plus que ce qu’elles sont : une marqueterie élargie, une marqueterie en travail, même quand il n’y a pas marqueterie, même quand il n’y a pas oeuvre. Comment, par exemple, concevoir la géologie terrestre, avec le jeu de la tectonique des plaques, comme une sorte de marqueterie ? Ou encore, comment repenser le travail avec les larves de trichoptères non pas comme une interrogation sur les rapports entre naturalia et artificialia, mais comme un ouvrage en mosaïque ou en marqueterie ?

Recherche par auteur
Q
U
X
Y
0-9
Rechercher une publication

Catalogue des éditions